Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Amis de l'Ecole de Rouen

SALONS et EXPOSITIONS – ROUEN (1833-1947)

23 Février 2014, 14:32pm

Publié par le webmaster

Le corpus éditorial consacré aux salons artistiques de province, initié par Pierre Sanchez, s’enrichit d’une  nouveauté d’importance. Après les salons de Dijon, Lyon et Le Havre, paraissent les Salons de Rouen. Villle Musée selon Michelet, Rouen fut en effet un foyer d’art solide et durable. Les expositions qui y furent organisées montrent souvent une originalité vraie par rapport aux Salons parisiens.

François Lespinasse et Gérard Bonnin sont spécialistes de la peinture normande. François Lespinasse est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages faisant autorité quant à l’École de Rouen ; inlassable chercheur depuis plus de trois décennies, il a sur l’époque picturale rouennaise regard tout à la fois diachronique et synchronique. Gérard Bonnin, orienté davantage vers l’estuaire de la Seine, est l’auteur des récents Salons du Havre.

Ensemble, ils sont parvenus à réunir les trente-neuf livrets des expositions municipales, les livrets de l’exposition des XXX et de la Société de peinture Moderne, les rares catalogues de la Société des Artistes Rouennais ainsi que maints livrets correspondant à des expositions exceptionnelles.

  • L’esprit des Expositions municipales a évolué de 1833 à 1921. De Paul Huet à Eugène Boudin,en passant par Camille Corot, Narcisse Diaz de la Peňa, Félix Ziem ou Théodore Rousseau, l’exposition a accueilli tous les meilleurs représentants de l’Ecole de la Nature chère à Pierre Miquel. Les très académiques Bouguereau, Bonnat ou Laurens y furent également encensés et Rosa Bonheur de même ; et puis, la modernité s’insinua (et finit par s’installer) avec Jongkind, Monet, Gauguin,  Pissarro, Valtat,  Sérusier, Bonnard et tant d’autres.
  • L’exposition des XXX (1907) et les cinq expositions de la Société de Peinture Moderne (1909 à 1914), très inspirée de la Libre Esthétique Bruxelloise sont prestigieuses : Matisse, Angrand, Picabia, Dufy, Saint-Délis, Juan Gris, Larionov et Natalia Gontcharova ne sont qu’un minuscule abrégé des artistes notoires qui furent les invités de ces manifestations.
  • Les Salons des Artistes Rouennais ont rendu compte, année après année, du dynamisme extraordinaire de l’École de Rouen, Angrand et Lebourg, Frechon, Lemaitre et Delattre, Couchaux et Louvrier, Dumont, Pinchon ,Hodé sont des maîtres. Ils ont une manière d’écriture propre, comme s’ils avaient écouté et entendu Montaigne : « me peignant pour autrui, je me suis peint en moi de couleurs plus vives que n’étaient les miennes premières ».
  • Et puis, de l’Exposition Nationale et Coloniale de 1896 jusqu’à la fabuleuse (et au catalogue introuvable) Exposition des peintres de la Mer en 1918-1919, sans méconnaître les manifestations de solidarité lors des deux guerres, Rouen ne manqua aucune occasion de parler (ou de se faire entendre) par la voix de la  peinture. Si créer c’est vivre deux fois, comme le disait Camus, ils sont assurément légion ces artistes admirés à Rouen, qui sont encore bien vivants.

 

La collection est donc tout à fait exhaustive ; elle se concrétise en un ensemble impressionnant de trois volumes de 670 pages chacun (2010 pages) et Pierre.SANCHEZ a enrichi la notice de chaque artiste (8000 artistes à exposer à Rouen dans les expositions de groupe de1833 à 1947) de références à leurs participations hors la Ville de Rouen..

 

Pierre Sanchez - Ed. l'Echelle deJacob

Pierre Sanchez - Ed. l'Echelle deJacob

Commenter cet article