Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Amis de l'Ecole de Rouen

une oeuvre, une histoire...par Brice Aurpeuthy & JACBA

15 Août 2014, 12:50pm

Publié par le webmaster

 Pierre DUMONT (1884-1936)

 

QUAND ? : 1912

QU’EST-CE ? : La Cathédrale de Rouen (huile sur toile, Milwaukee Art Museum)

COMMENT ? :

Nous ne reviendrons pas sur la vie tumultueuse de Pierre Dumont et dont la carrière le fut tout autant.

Car, en créant, en 1907, « Le Groupe des XXX », il fait venir et exposer à Rouen la fine fleur des Avant-Gardistes parisiens comme Matisse, Marquet, Derain, de Vlaminck, Utrillo, Friesz... à coté de ses compagnons les Duchamp, Pinchon, Hodé, Louvrier, Tirvert ainsi que ses aînés Charles Angrand et Charles Frechon ! Autant dire que Pierre Dumont figure à la pointe des recherches artistiques de son époque.

Non content de cette 'bombe' artistique rouennaise, il transforme ce groupe en 1909 qui devient « La Société Normande de Peinture Moderne ». Le point d'orgue de ce nouveau groupe, date, sans contestation, de l'exposition de juin 1912 au Skating de L'Ile Lacroix, où Apollinaire tient conférence sur l'Avant-Garde artistique : « le sublime moderne ».

Puis c'est le "Bateau Lavoir" à Montmartre, et la naissance de « La Section d'Or » en 1912 à Puteaux avec les frères Duchamp (Marcel, Jacques Villon et Raymond Duchamp-Villon), Apollinaire, Léger, Kupka, Metzinger...  Une certaine philosophie du cubisme, qui a vu le jour vers 1907 avec Braque et Picasso, est au centre de leurs réflexions.

Notre toile est le fruit de ces recherches. Hélas, Pierre Dumont n'élabore qu'une petit poignée d’œuvres de cet acabit.

Construite d'une myriade de facettes planes, cette Cathédrale de Rouen rompt avec les compositions cubistes plus géométriques de Braque et Picasso.

Le pourtour de la composition est noyée d'éléments sombres, mettant alors en lumière la Cathédrale.

Sa base s'agence de facettes terreuses et de triangles à la pointe aiguë tournée vers le centre de la composition, tels les pavés du parvis reflétant l'architecture gothique, guidant ainsi le regard du spectateur.

En scrutant le milieu de la toile, vous découvrez alors la Cathédrale : admirez la Rosace dans l'exact centre de la toile ; les Tourelles encadrant les portails ; les deux Pignons surplombant la Rosace ; les Contreforts de chaque coté ; enfin, la flèche en fonte chapeautant l'ensemble ; serait-ce l'Abbatiale St Ouen et l'église St Maclou de part et d'autre de la tour principale ?

Et la partie supérieure de la composition : une multitude d'éléments sphériques de différentes tonalités, mais toutes claires : la représentation de l'astre solaire avec ses rayons dardant le monument et ses prismes chromatiques.

Ajoutons sa taille imposante, de presque 2 mètres de haut sur 1 mètre 40, dimensions rares dans l'histoire des compositions cubistes.

Regrettons enfin, que, dans le cadre de la magistrale exposition « Cathédrales, un mythe moderne », cette fabuleuse œuvre de Pierre Dumont n'ait pu rejoindre les cimaises du Musée des Beaux Arts de Rouen  (jusqu'au 31 août 2014)

 

Brice AURPEUTHY

 

la CATHEDRALE DE ROUEN - Pierre DUMONT (1912)

 

Robert-Antoine PINCHON et Pierre Dumont (assis)
Robert-Antoine PINCHON et Pierre Dumont (assis)

Robert-Antoine PINCHON et Pierre Dumont (assis)

le naufrage du TITANIC (Hérodote.net)

le naufrage du TITANIC (Hérodote.net)

et dans le Monde...

 

Comme l'écrit si bien notre Ami Brice, Pierre DUMONT est un talentueux représentant du mouvement pictural qui vient d'éclore dans ce début de siècle, bouleversant la notion de la vision traditionnelle de l'art occidental : le CUBISME.

 A la fin des années 1870, Paul CEZANNE construit ses paysages à l'aide de plans colorés et de cubes simplifiant ainsi la lecture de ses compositions (cf. "L'Estaque" - 1878 Musée d'ORSAY). Ce phénomène géométrique s'intensifie dans ses études suivantes, comme ses Natures Mortes, ses Joueurs de Cartes et ses Baigneuses.

A la suite de sa découverte avec son ami BRAQUE, de masques africains à la devanture d'un antiquaire parisien, puis de sa fascination.,PICASSO est considéré comme le père du CUBISME avec ses "Demoiselles d'Avignon" (NDLR - maisons closes d'un quartier de Barcelone), peintes en 1907 (année de fondation du Cubisme pour les Historiens d'Art), mais exposées quelques années plus tard, le peintre ayant laissé son œuvre en plan lui- même dérouté par l'innovation de sa composition.

Puis, en 1912,  le cubisme, dit "analytique", s'oriente, avec Pablo PICASSO et Georges BRAQUE, rejoints un peu plus tard, par Juan GRIS et le sculpteur Henri LAURENS dans leurs ateliers de Montmartre,, vers une réflexion esthétique nouvelle des niveaux de référence au réel en utilisant des éléments de composition issus du quotidien.

La modernité ne perd néanmoins pas ses droits, puisqu'une EXCEPTIONNELLE exposition, rassembla à COLOGNE en 1912 plus de 650 peintures et sculptures dont 125 VAN GOGH, 25 GAUGUIN, 36 MUNCH et 16 PICASSO.

Le Cubisme naissant influence aussi la jeune génération des peintres des années "dix", Robert DELAUNAY, Fernand LEGER, les frères DUCHAMP, et se fait sentir dans toute l'Europe, débouchant aussi bien sur les "ready-made" que sur  la peinture abstraite et le "constructionnisme" russe de Kasimir MALEVITCH en 1930.

Mais, l'évènement majeur de cette année 1912 qui tint en haleine et bouleversa le monde entier, fut, incontestablement, le catastrophique naufrage du luxueux steamer britannique "le TITANIC"  qui, lors de son voyage inaugural SOUTHAMPTON-NEW-YORK, le 14 avril, heurta un iceberg au large de TERRE-NEUVE, entrainant la disparition de 1500 personnes dans les eaux glacées de l'Atlantique Nord (voir une remarquable vidéo rétrospective récente en ouvrant sur google : tagtele.com/video/voir/82739).

JACBA

Commenter cet article