Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Amis de l'Ecole de Rouen

une oeuvre une histoire par Brice Aurpeuthy et JACBA (3) - annonce

13 Septembre 2011, 08:06am

Publié par le webmaster

chroniqueur7ce mois-ci, Brice et JACBA nous pésentent une oeuvre de chales FRECHON réalisée par l'artiste aurour de 1902.

pour découvrir l'article, cliquer ICI

le webmestre

Voir les commentaires

Une oeuvre une histoire par Brice AURPEUTHY et JACBA (3)

12 Septembre 2011, 20:26pm

Publié par le webmaster

 

  cliquer sur l'image pour l'agrandir

coinforêt-Ch.Frechon-EP200811 (Copier) (2) 

 

QUI : Charles FRECHON (1856-1929)

 QUAND : autour de 1902

QU’ EST-CE : Sous bois, automne (huile sur toile, Musée de Louviers, legs Roussel 1904)

 

COMMENT : Après la toile de L.J. Lemaître, encore une œuvre sortie de la collection de Constant Roussel, que ce dernier légua au Musée de Louviers en 1904. A croire que notre mécène eut un meilleur œil que son compère rouennais, François Depeaux, pour les peintres de la 1ère génération de l’Ecole de Rouen, hors Lebourg et Delattre, dont Depeaux collectionna la quintessence.

Charles Frechon fut surnommé le peintre des quatre saisons. Et, à notre connaissance, il est le seul  paysagiste à se passionner pour les sous bois d’automne. Déjà à son époque, Charles Frechon rencontre, avec ce thème, un réel succès !

Allez, nous allons tenter de découvrir les secrets de la réussite tant esthétique que ‘commerciale’ (lecture facile par le grand public) de ses automnes :

1- Charles Frechon allie perspective monocentrique (1 seul point de fuite) avec la perspective atmosphérique (plus c’est loin, plus c’est bleu, voire violet avec notre peintre), et plus on monte dans la toile, plus les couleurs sont dégradées (du brun en bas, au tons clairs en haut) ; 

2- deux diagonales partent de chaque bord de la toile, formant alors un triangle, base solide, stable, sur laquelle les verticales viennent prendre racine ;

3- les troncs forment des verticales qui élèvent la composition, la rendant légère, lui ajoutant même parfois un soupçon de connotation mystique ;

4- Frechon joue avec des touches divisées, rendant son œuvre légère et vibrante ;

5- au sol, il applique un rouge carmin (ravivé par quelques touches vert bouteille, sa complémentaire), du jaune solaire, des bruns dégradés et des orangés, c'est-à-dire des tons chauds, puis les buissons aux verts éclairés par de parcimonieuses touches rouges rompues et un bleu céleste pour le ciel, très froid quant à lui ;

6- sur les troncs violets, il accroche des touches virgulées (donc légères, aériennes) brunes et orangées (donc chaudes qui contrastent avec le bleu froid du ciel) ; ce point se révèle être une clé principale du secret de la réussite ;

7- enfin, recadrant son oeuvre de façon à étêter le faîte de ses arbres, il livre une toile totalement dans le courant impressionniste.

Et puis, allez, je vous livre un tout dernier secret : il y a (presque) toujours, dans les sous bois de Charles Frechon, un accident de la nature, bien visible. Regardez le faîte du tronc bien tordu sur la droite, de l’arbre au milieu de la toile, en plein centre de la perspective. Non, n’y voyez pas une réminiscence du langage romantique ; peut-être le peintre insinue-t-il que la nature tolère le moins beau, le tout dans une ambiance harmonieuse ? Ou bien, est-ce, tout simplement, histoire de casser la monotonie des verticales parfaites ? Qui sait ?

 

   Brice Aurpeuthy

 

L’environnement du peintre : 1902

 

L’année 1902 n’a pas marqué les esprits, si on en juge par le dessin paru dans Le Pèlerin avec la légende suivante :220px-Lemot-1902 se méfie

- Allons, à ton tour, ma petite, vas-y !

- non, Papa, si on devient aussi vilaine en un an, j’aime mieux pas entrer !

Dans le monde

8 mai 1902 – Eruption de la Montagne Pelée en Martinique. Un nuage de gaz, de cendres brûlantes et de lave déferle sur la ville de St-Pierre faisant 29 000 morts.

En France

Jean-Jaurès0124 mars 1902 – fondation du Parti Socialiste Français par les socialistes réformistes emmenés par Jean JAURÈS qui fonde le journal l’Humanité deux ans plus tard.

27 juin 1902 – le radical Emile COMBES est Président du conseil – la durée journalière de travail est ramenée à 10h30 pour les hommes (12h en 1848).

29 septembre 1902 – mort à 62 ans d’Emile ZOLA, chef de file du Naturalisme en littérature qui fut aussi l’ami de Paul CEZANNE et d’Édouard MANET.220px-ZOLA 1902B

 

    Jean JAURES

Dans une vaste fresque en 20 volumes, les Rougon-Macquart,  Zola, en peignant l’histoire d’une  famille sous le second Empire, « voulait montrer le jeu de la race modifiée par son milieu ».

Dans les Arts                                                                                                    Emile ZOLA

 bécassineLa bande dessinée fait ses premières apparitions dans les magazines, qui acquerra bientôt ses lettres de noblesse avec Bécassine, le Sapeur Camember, les Pieds Nickelés, Pim Pam-Poum, etc…                                                                                                                                                                             

Georges MELIES tourne ses premiers courts métrages de quelques minutes, dont « le voyage dans la lune », mettant fin au règne de la Lanterne Magique. Il créera un peu plus tard sa société de production baptisée « star film », tout un programme !Le Voyage dans la lune

Paul GAUGUIN signe ses dernières toiles en Polynésie, Il décèdera l’année suivante à 55 ans dans les Iles Marquises.

Paul Gauguin-Le Sorcier d'Hiva-Oa détail (Copier)

P. GAUGUIN 

le sorcier d'Hiva-Oa - détail

 

 

 

 

 

 

Claude MONET, installé à GIVERNY depuis 1883, signe en 1902 une de ses plus belles toiles de paysage.

Claude Monet allée à Giverny (Copier)

C. MONET - une allée à Giverny



 

       

 

 

 

 

 

JACBA

Voir les commentaires